Passer de l'intention à l'action

Mis à jour : févr. 25




Lionel Fournier préside l’association Dirigeants Responsables de l’Ouest située à Nantes qui s’est donnée comme ambition face aux urgences sociales et environnementales de contribuer à l’émergence d’un futur désirable. DRO réunit 120 entreprises regroupant plus de 70 000 salariés.

La création d’une Direction Santé et Ecologies, au sein du Comité de Direction Générale d’Harmonie Mutuelle, lui a également été confiée afin de permettre à cette entreprise mutualiste d’intégrer cette problématique au cœur de sa proposition de valeur et de son fonctionnement.


A votre avis, de quels leviers les entreprises disposent-elles pour lutter contre le réchauffement climatique et le recul de la biodiversité ? Le « scénario de transition » que nous avons lancé au sein de DRO et qui est en fait un programme de projets conduits par nos membres afin d’améliorer leurs impacts environnementaux et sociaux montre que lorsque les entreprises ont bien compris les enjeux et les solutions possibles, l’action collective constitue un vrai levier d’accélération et de mise en œuvre concrète.

Vous êtes signataire de La Tribune parue dans Les Échos, pourquoi soutenez-vous l'initiative de la Convention21 ?

D’abord car elle aborde la question d’une façon positive en orientant vers les solutions et les actions en partant d’un partage des connaissances et de compréhension des enjeux de ces sujets complexes. Ensuite, la Convention21 a de nombreux points communs avec la démarche que DRO a mis en place au niveau territorial et qui fonctionne, nous avons hâte d’un passage à l’échelle. Pour vous, la Convention21 sera une réussite si… Si elle réussit à créer une dynamique permettant de concilier santé (car l’enjeu ultime est l’habitabilité de la planète par l’être humain) et économie. Cela passera par une compréhension et une coopération entre scientifiques, experts, entrepreneurs, collaborateurs, investisseurs pour donner naissance aux outils et solutions pragmatiques dont nous avons besoin. La réussite passera également, pour une part, par la prise en compte des propositions et la capacité de dialogue des pouvoirs publics.

Pour conclure, la Convention21 en trois mots clefs ?

Passer de l’intention à l’action